championnats provinciaux cross-country 2017

C’était la rentrée des cross pour moi samedi au parc Maisonneuve pour les championnats provinciaux. Suite à mon repos forcé de juillet dernier, je n’avais pas pris le départ d’un cross-country depuis les championnats canadien de cross-country de 2016.

Ayant privilégié l’entraînement à la compétition, je retrouvais enfin le cross, la boue et son ambiance unique. En plus, cette année, nous avons eu la chance d’avoir les championnats organisés à Montréal, dans un parc oú j’ai l’habitude de m’entraîner. C’est comme si je courais à la maison (comme beaucoup d’autres coureurs(es) ce week-end).

La course était prévue à 11h40, en plein milieu d’une journée magnifique, avec un ciel bleu, un grand soleil et une température qui m’a rappelé lorsque je courais les cross sur la Côte d’Azur!)
Comme tous les ans, les championnats provinciaux servent de sélection pour l’équipe qui représentera le Québec durant les championnats canadiens de cross-country. Celle-ci affrontera les autres équipes du reste du Canada. Les 5 premiers de la course auront leurs billets assurés pour représenter la province.

Pour cette édition montréalaise, le départ fut donné par Alain Bordeleau, ancien athlète olympique (Los Angeles) qui possède encore le record du Québec sur marathon (en 2h14”19, réalisé en 1984).

4 boucles de 2,5 km

Le départ donné, je me suis rapidement positionné derrière le groupe de tête, en regardant les coureurs autour de moi pour m’assurer d’être dans le bon wagon et de ne pas partir trop vite. N’ayant pas de repère sur le cross cette année, j’ai décidé de gérer mon effort et d’essayer de prendre mon rythme dès le début..
Le parcours avait l’air “roulant” durant l’échauffement, mais il s’est avéré beaucoup plus difficile en réalité : Beaucoup de relances, souvent du faux-plat, des petits dénivelés de côté, des virages à 45 degrés…bref un vrai cross, quoi. 🙂

Heureusement, la météo était avec nous.Le terrain était un peu gras, avec beaucoup d’herbe et peu de boue. J’étais bien content d’avoir prévu des pointes de 12mm sous mes pieds!

cross-country-maisonneuve

Les premiers kilomètres se sont plutôt bien passés mais peu avant d’entamer la deuxième boucle, je me suis retrouvé tout seul. J’avais toujours 1 ou 2 coureurs en ligne de mire ce qui me permettait d’avoir un objectif pour garder l’allure, mais dans les parties les plus roulantes où il y avait du vent de face, je ne pouvais compter que sur moi (généralement quand on est en plusieurs coureurs, on s’entraide pour couper le vent).

Autour de la mi-course, j’ai commencé à rattraper et à doubler des coureurs. A chaque fois que j’en passais un, j’essayais de voir où était le prochain pour continuer mon effort. J’essayais d’optimiser mes trajectoires dans les changements de direction pour tenter de les rattraper plus rapidement.

Dans le dur!

Lorsque j’ai entamé la dernière boucle, j’avais les cuisses qui commençaient à brûler à cause des relances à répétition de la fin du parcours, j’avais les épaules crispées à force de me battre contre le vent et je savais que la fin de course n’allait pas être facile.
Lorsque j’ai tourné pour la dernière fois dans la grande ligne droite du départ, j’ai vu un coureur à environ 80m de moi. C’est devenu mon objectif. J’ai mis presque 800m pour le rattraper. Puis, j’ai senti qu’il essayait de s’accrocher à ma foulée, alors je l’ai encouragé pour qu’il reste avec moi. Je savais que s’il restait avec moi, cela allait nous motiver pour réduire l’écart sur les coureurs devant.

Malheureusement, il n’a pas suivi le rythme mais je savais qu’il ne faut jamais sous estimer un coureur, même s’il a l’air fatigué. Une grande ligne droite vers l’arrivée
L’arrivée était située à la fin d’une interminable ligne droite pour le plus grand bonheur des spectateurs qui ont pu admirer de nombreux sprints finaux entre coureurs qui ne voulaient pas perdre leur place. Car en cross, le plus important c’est la place!
Après ce dernier long sprint, j’étais bien content de franchir ENFIN la ligne d’arrivée en 15e position, mon meilleur classement dans un championnat provincial de cross depuis mon arrivée sur le sol canadien.

cross-country-les-vainqueurs

Bravo à mes partenaires d’entraînement, Patrice et Ambroise qui ont respectivement terminé 8è et 35è de la course ainsi que Anne-Laure qui termine 4è de sa course. Espérons que d’ici l’année prochaine on arrive à trouver un 4e coureur pour former une équipe!

Prochaine compétition le 25 novembre pour le dernier cross de la saison aux championnats canadien à Kingston (ON).

  • 5

    Note globale

  • Évaluations des lecteurs: 2 Votes

Partager

Vous aimerez sûrement