Je vois de plus en plus de personnes courant avec leur iPod ou téléphone accrochés au bras ou à leur Tshirt. J’ai souvent posé la question autour de moi : “Pourquoi est-ce que tu cours avec de la musique?” La majorité des personnes m’ont affirmé que la musique les aide grandement dans leurs entraînements. Je peux comprendre qu’ils courent avec de la musique pour se sentir moins seul dans leur effort, pour que le footing passe plus vite ou pour tout simplement se motiver en écoutant leur musique préférée.

Pour ma part, je suis coureur depuis presque 10 ans et je n’ai jamais couru avec de la musique. J’ai souvent essayé pour voir si cela changeait vraiment quelque chose dans mes entraînements. Malheureusement, bien que j’aie essayé des écouteurs plus ou moins sophistiqués, ils finissent toujours par tomber dès les premiers changements de direction ou les premières accélérations. En plus, une fois que la transpiration rentre dans l’écouteur, celui-ci s’arrête de fonctionner.

« Ne craignez pas de vous déplacer lentement vers l’avant… craigniez de rester immobile ». Kathleen Harris

Une autre raison pour laquelle je cours sans musique, et c’est sûrement celle qui me paraît la plus importante, c’est qu’en compétition, je n’ai pas le droit à la musique. Lors d’un cross ou d’une course sur piste, les mp3 sont tout simplement interdits.

Donc, je veux retranscrire au maximum à l’entrainement les sensations de la compétition. Si je m’habitue à m’entrainer avec de la musique qui me motive, les entraînements seront sûrement plus agréables, mais le jour de la course – où je devrais laisser ma musique dans mon sac – est-ce qu’il sera tout aussi facile de me booster?
Je préfère travailler le mental et trouver des pensées pour garder la motivation sans musique, même si je me remémore un passage d’une chanson.

J’aime écouter de la musique, mais lorsque je pars courir, cela devient personnel. J’apporte beaucoup d’importance à m’entendre respirer, courir et à rester à l’affut de l’environnement dans lequel je me trouve. Cela me donne un sentiment de liberté, de me focaliser sur mes ressentis, mes appuis, pouvoir accélérer et voir comment mon corps réponds à cette envie d’aller plus vite. C’est comme cela que je prends plaisir à courir.

C’est donc pour toutes ces raisons, qu’au lieu d’écouter de la musique, je suis à l’écoute de mes sensations.

Crédit photo : charactersf.com

  • 0

    Note globale

  • Évaluations des lecteurs: 0 Votes

Partager

Vous aimerez sûrement