classic-parc-lafontaine-2016

Ce weekend, je suis allé juste à côté de chez moi pour participer au 5 km de la Classique du Parc Lafontaine et remporter ma première victoire sur une course sur route.

La préparation de la course

Je suis arrivé sur place à 9h15 pour récupérer mon dossard et m’échauffer. J’avais donné rendez-vous à d’autres coureurs de mon club afin qu’on puisse faire l’échauffement ensemble. Le départ était à 10h30. L’ambiance était bonne et détendue malgré une météo boudeuse.
Après un petit footing et quelques montées de genoux, talons-fesses et accélérations, je me suis positionné sur la ligne de départ. J’ai ajusté mes manchettes, lancé la recherche des satellites sur ma Garmin, tapé dans la main de mes partenaires. Prêt.

C’est parti!

Une centaine de mètres après le départ, la route tourne très rapidement sur la gauche (rue Rachel) puis encore à gauche sur la rue du Parc-Lafontaine et dès le début de la course, un coureur s’est détaché du reste du peloton. J’étais en deuxième position, à une cinquantaine de mètres du premier. J’ai couru le 1er km à une allure modérée de 3 min 03 (à ma montre) ce qui m’a permis de prendre ma place dans le peloton et de ne pas être gêné par d’autres coureurs. Il y avait beaucoup de spectateurs sur le bord de la route pour encourager les coureurs, ce qui était vraiment grisant!

parcours classic parc lafontaine

Autour du 2e kilomètre la pluie a fait son apparition et à la sortie du chemin bordant le lac j’étais toujours deuxième à plusieurs mètres du premier. Entre le 3e et le 4e kilomètre, le demi-tour n’a pas était facile à négocier et pour ne pas perdre de temps ni de vitesse, j’ai volontairement pris le virage très large. Tellement large que je me suis retrouvé sur le trottoir d’en face. J’ai sûrement fait plus de distance, mais la relance a été beaucoup plus facile car j’avais pratiquement gardé mon allure.
Au passage du 4e kilomètre et sous les encouragements des spectateurs, j’ai lancé mon attaque pour rattraper le meneur de la course et j’ai réussi à le doubler à environ 500m de l’arrivée.

J’ai franchi la ligne les bras levés et le sourire aux lèvres. J’ai gagné! J’ai fini le parcours à la 1ère place (sur 1 218 arrivants) en 15 min 30 sec (résultats). Je suis super content de ma course!

Mes temps de passage (via ma montre GPS)

  • 1er km : 3’03
  • 2e km : 3’02
  • 3e km : 3’14
  • 4e km : 3’13
  • 5e km : 2’54

la classic parc lafontaine

La découverte du weekend

En me dirigeant vers le ravitaillement d’après course, j’ai eu l’occasion de découvrir et de goûter les barres énergétiques NAAK.

Aimant savoir ce que je mange, j’ai pu poser des questions aux deux fondateurs sur la conception et la valeur énergétique de leurs barres.

En gros, j’ai appris qu’une barre NAAK pèse 60g et qu’elle est composée d’ingrédients 100 % naturels : datte, poudre de grillon, cacao, zeste d’orange, sirop d’érable, beurre de tournesol, chia, jus de pomme et fleur de sel. Elle ne contient ni gluten, ni produits laitiers, ni soja, ni noix. Un bon point pour éviter les problèmes de digestion 🙂

Côté apport énergétique :

  • 10g de protéines proviennent de la poudre de grillon
  • 33g de glucides proviennent de dattes et de sirop d’érable
  • 400mg de sodium proviennent en partie de la fleur de sel

Côté utilisation :
Une barre se prend 90 minutes avant une course pour faire le plein de glucides, pendant une sortie vélo d’au moins 2h pour maintenir son énergie ou juste après l’effort pour favoriser la récupération des muscles.

barre énergétique naak

Je vous encourage vraiment à les tester car elles sont délicieuses ! Le concept est très prometteur et en plus elles sont disponibles en ligne sur naakbar.com !

  • 4.7

    Note globale

  • Évaluations des lecteurs: 5 Votes

Partager

Vous aimerez sûrement