5km oasis montreal 2019

Samedi 21 septembre, j’ai couru le 5 km de Montréal. Cette course était spéciale à plus d’un titre. J’allais pouvoir courir dans les rues de Montréal devant ma famille et mes amis et j’allais avoir le luxe de pouvoir me rendre sur la ligne départ en courant.

Comment je ne savais pas à quoi m’attendre au niveau des corrals de départ, j’avais décidé de partir 1h avant le départ. Je voulais être certain d’être bien échauffé si je devais rentrer dans mon corral et rester immobile pendant de nombreuses minutes.

Première course du week-end Oasis Rock’n’Roll

Comme le 5km été la première course de la journée du samedi, j’ai pu faire une grande partie de mon échauffement sur le parcours et je n’étais pas le seul à tester les premiers kilomètres. Sur la fin de mon footing, j’ai reçu des encouragements d’une dame qui s’avéra particulière.

Une fois arrivé sur le lieu du départ et après vérification avec une personne de l’organisation, je me suis vite aperçu qu’il serait facile de rentrer dans mon corral sans avoir à rester immobile, simplement en passant juste derrière l’arche du départ. Nous n’étions pas très nombreux et il n’y avait pas l’air d’avoir de bousculade pour être sur la première ligne. C’était bon signe!

Une quinzaine de minutes avant l’heure du départ qui était fixée à 8h, le speaker a invité tous les participants à rejoindre leur corral pour l’hymne Canadien. J’ai déposé mon pantalon et mon Tshirt près de la bouche de métro (trouver quelque chose sur le dons de vêtements) et je suis allé me mettre le plus en avant possible. Je me sentais prêt à en découdre avec ce 5km. Est-ce que j’arriverais à faire moins de 15 minutes?

La chanteuse a commencé à chanter l’hymne Canadien et à ma gauche, je retrouvais la même dame qui m’avait souhaité une bonne course, et qui me dit: ‘Je courais avec les Vainqueurs en 1983’. En la voyant d’un peu plus près, j’ai eu l’impression de l’avoir déjà vue quelque part. Nous avons échangé encore quelque mots d’encouragements puis chacun est rentré dans sa bulle.

C’est parti!

Dès le coup d‘envoi, je me suis tout de suite mis à mon rythme, sans me soucier des autres coureurs. J’étais préparé à courir seul. Si je voulais réussir moins de 15 minutes, je ne devais pas dépendre des autres et prendre le bon rythme dès le départ. Avant même de passer la marque du 1er km, j’étais tout seul. J’étais tellement concentré sur la voiture sur laquelle je voyais le chronomètre défiler que je n’ai pas vraiment fait attention à ce qu’il se passait autour de moi.

Le parcours était assez simple. Un peu plus de 2km sur le boulevard de Maisonneuve, puis, un crochet pour redescendre sur l’avenue Sainte-Catherine, ensuite on retournait vers la Place des Arts, environ au même niveau que le départ mais sur une rue parallèle.

parcours 5km montreal 2019

Durant la majorité de la course, j’ai été escorté par une moto de police et la voiture chrono plus loin. Être escorté pour ouvrir le parcours c’était grisant, par contre, courir aux côtés d’une moto, c’était aussi bruyant! J’aurai préféré un vélo comme lors des 10km de Genève, plus agréable en terme de concentration.

Sur le parcours, il y avait quelques supporters qui s’étaient levé tôt pour nous encourager, mais l’ambiance était relativement calme. Les gens devaient se réserver pour le semi et le marathon du lendemain!

Au passage du ravitaillement, environ à la mi-course, l’ambiance n’était pas la même, musique à fond et beaucoup d’encouragements. Cela m’a redonné un petit coup de boost pour la deuxième partie de course.

Autant l’aller était relativement roulant, autant le retour l’était un peu moins, à cause faux plat montant. Par contre, au plus je me rapprochais de l’arrivée, et plus les supporters et les encouragements s’intensifiaient.

L’arrivée

Pendant toute la course, je ne m’étais jamais retourné pour savoir où se trouvaient les autres coureurs. J’ai gardé ma concentration sur mes perceptions. Un peu après avoir passé le 4km, je voyais au loin l’arche d’arrivée et j’ai commencé à réaliser que j’allais gagner la course. Je voyais le chrono qui défilait au dessus de l’arche, et même en accélérant dans les derniers mètres, j’étais en retard pour passer sous les 15’.

Mais quelle fantastique sensation que de franchir la ligne d’arrivée en déchirant la banderole! C’était la première fois que j’avais l’occasion de le faire.

J’ai remporté les 5km en 15’13, 3’02/km de moyenne, très content de ma performance et surtout avec 1 minute d’avance sur le 2ème.

Pendant mon footing de récupération, j’ai à nouveau croisé la dame du départ et en discutant avec elle, je me suis rendu compte que c’était Diane Légaré, multiple recordwoman canadienne, détentrice de plusieurs records canadiens. Il n’y avait rien de mieux pour clôturer une belle matinée sportive!

  • 5

    Note globale

  • Évaluations des lecteurs: 1 Votes

Partager

Vous aimerez sûrement